Agroforesterie

Exposant

             Association pour le Développement des Initiatives Féminines (ADIF)

Équipe

Elongo Musafiri
Rashidi Medi
Elongo Mbuu

Localisation

Résumé

L’Association pour le Développement des Initiatives Féminines/ASBL a vu le jour dans la Ville de Kindu en date du 08 Janvier 2003, à l’initiative de personnes soucieuses de contribuer tant soit peu à l’amélioration des conditions de vie des populations congolaises tant en milieu urbain que rural.

Ce souci d’apporter leur modeste contribution est né du constat malheureux fait après analyse de la situation de précarité dans laquelle vivent la plupart les populations de la Province de Maniema en particulières et Congolaises en générale malgré d’énormes potentialités naturelles que regorgent le sol et le sous-sol de la République Démocratique du Congo. 

L’adéquation de ce projet avec les objectifs de l’Initiative 4 pour 1000 se justifie par le fait que l’agroforesterie qui constitue le cheval ouvrier de ses activités offre les avantages suivants :

  1. Filtration de l’eau : Les racines des arbres filtrent l’eau dans les profondeurs du sol, limitant la fuite des nitrates et de l’azote dans les nappes phréatiques. La présence d’arbres sur les terres arables améliore ainsi la recharge des nappes phréatiques et régule le cycle de l’eau.
  2. Protection des sols et amélioration de la fertilité : orienté essentiellement en savanes et forêts secondaires (jachères forestière), ce projet sauve les forêts primaires. La concurrence pour l’eau qui s’établit entre les cultures et les arbres oblige ces derniers à s’enraciner profondément. Un filet racinaire se crée alors, et permet une meilleure assimilation de l’azote par les végétaux, et la création de symbioses avec les mycorhizes, dont le rôle est fondamental dans l’alimentation et la santé des plantes cultivées et leur résistance aux aléas climatiques. Aussi, les arbres des agroécosystèmes limitent les érosions hydriques et éoliennes, et font office de brise vent limitant ainsi l’évapotranspiration des cultures. En plus, ces arbres agissent positivement sur la fertilité des sols entre autres par l’augmentation des quantités des matières organiques disponibles, améliorant la biodiversité de la faune édaphique, la quantité et la qualité de l’humus et ainsi, la fertilité et la productivité du sol.
  3. Développement de la biodiversité : Les arbres constituent des abris pour une faune diversifiée, indispensable à l’agriculture grâce à ses différentes fonctions telles que la pollinisation ou la lutte contre les ravageurs. Le micro climat créer par la présence d’arbres, favorisent l’arrivée des nouvelles espèces tant végétales qu’animales qui s’ajoutent à la biodiversité déjà connue dans le milieu et l’améliore.
  4. Génération de bénéfices sociaux : Ces arbres et arbustes associés à l’agriculture et à l’élevage apportent également des ressources lucratives aux agriculteurs : du bois d’œuvre, du combustible, des fruits, des huiles, des noix, du fourrage et autres produits forestiers non ligneux. L’agroforesterie contribue ainsi à la diversification des revenus des agriculteurs, offre des opportunités de structuration sociale autour des actions engagées.
  5. Régulation du climat et lutte contre le réchauffement climatique :

A l’échelle locale, les arbres plantés sur des terres agricoles créent un micro-climat et contribuent à protéger les cultures du vent, des sécheresses, du grand froid mais aussi des aléas naturels tels que les tempêtes et les inondations.

A l’échelle globale, ils stockent du carbone et réduisent les émissions de gaz à effet de serre. En effet, les arbres dans les agroécosystèmes améliorent la séquestration du carbone non seulement des parties aériennes des plantes, mais aussi dans le sol grâce aux racines et à l’apport des grandes quantités de litière en décomposition, qui augmente le pourcentage de carbone mesurable stocké dans le sol.

En outre, ce projet contribue à l’atteinte de l’ODD 2 sur la sécurité alimentaire, l’ODD 13 sur les mesures relatives à la lutte contre le changement climatique et l’ODD 15 sur la conservation et la restauration des terres.

Présentation




Gallerie d'images

Vidéos


Autres informations


Partenariats

Clients / Groupes cibles

Le projet vise directement 5000 ménages agricoles ruraux soit près de 35000 personnes. Ces ménages seront organisés dans 8 coopératives agricoles pour la production et la vente en commun de leurs récoltes. Les membres de ces coopératives seront suffisamment accompagnés, non seulement dans l’adoption de nouvelles techniques culturales résilientes, mais aussi dans la gestion coopérative.

Ce groupe cible sera constitué des catégories suivantes :

Les femmes : Le principal groupe de bénéficiaires du projet compte 3 500 femmes et filles âgées de 16 à 60 ans, qui sont les plus marginalisées sur le plan socio-économique et vulnérables à la violence sexiste dans les communautés. Ce groupe comprend les femmes et les filles qui sont chefs de famille : veuves, mères abandonnées ou célibataires, femmes déplacées de guerre, femmes illettrées, femmes à revenu très faible et / ou n’ont que peu ou pas accès à des possibilités économiques ou sociales.

Les hommes : Pour améliorer les relations de pouvoir entre les hommes et les femmes dans ces communautés rurales où la pesanteur culturelle joue en défaveur de la femme, le projet identifiera 500 hommes adultes (âgés de 22 ans et plus) capables de promouvoir les droits de la femme et les vulgariser auprès d’autres membres de la communauté. Ces hommes collaboreront avec les femmes dans la gestion des coopératives agricoles et animeront ensemble des AVEC dans la communauté.

Les jeunes : Dans le but de promouvoir l’esprit entrepreneurial au sein de la jeunesse, le projet impliquera la participation de 1000 jeunes, hommes et femmes, âgés de 16 à 25 ans) dans les communautés sélectionnées. L’identification de ces jeunes se fera sur base des aptitudes / ambitions affichées à la création d’auto-emploi et de revenu dans la communauté. L’identification à base de la vulnérabilité n’est pas exclue, notamment les jeunes déplacés de guerre, les jeunes démobilisés des forces et groupes armés, … mais l’accent sera mis sur les aptitudes entrepreneuriales en vue de créer des effets de diffusion dans la communauté.

Les groupes d’influence : Pour améliorer la stabilité économique des ménages, réduire les inégalités, et permettre un accès facile au capital terre, le projet développera des coopérations avec des «groupes d’influence» : des individus qui jouent un rôle particulièrement important dans la communauté, notamment dans la mise en relation d’affaires (Fédération des Entreprises du Congo « FEC », dans le domaine de la gestion foncière (chefs coutumiers, leaders communautaires), en matière fiscale (les services étatiques), en matière d’établissement des normes sociales dans leurs communautés (leaders religieux, les autorités coutumières). Ces catégories seront impliquées dans des négociations, des décisions et des activités qui impactent sur la vie de la communauté en général, et des bénéficiaires du projet en particulier.

Collaborations et partenariats établis

ADIF asbl collabore avec le gouvernement congolais à travers le ministère de l'environnement en tant que autorité de la tutelle. ADIF asbl est membre du Réseau Ressources Naturelles en RD. Congo. (RRN) , et elle est aussi membre du Conseil Régional des organisations de développement dans la province du Maniema ( CRONGD/MANIEMA),   

Collaborations et partenariats souhaités

Nous voulons collaboré avec les organismes de financement internationaux et donateurs pour soutenir nos actions sur terrain en vue de lutter efficacement contre le changement climatique enfin d'améliorer les conditions de vie des la population de la R.D.Congo et de toute l'humanité 

Horaires ouvertures (Video Chat)

During the indicated periods, one of the team members is available for a chat.


Stand NuméroTime zone+/-UTC

Date

Début heure locale (hh:mm)

Durée (hh:mm)Assistant

Lien vidéo chat

025





https://meet.lax.init7.net/4p1000stand025

025





https://meet.lax.init7.net/4p1000stand025
025





https://meet.lax.init7.net/4p1000stand025

Click here to view the corresponding time in your zone.

Evènements


Stand NuméroTime zone+/-UTC

Date

Début heure locale (hh:mm)

Durée (hh:mm)Description

Lien vidéo

025WET1

 

12:0001:00
https://meet.lax.init7.net/4p1000stand025
025WET1

 

15:0001:00
https://meet.lax.init7.net/4p1000stand025
025WET1



https://meet.lax.init7.net/4p1000stand025

Click here to view the corresponding time in your zone.


7 Comments

  1. Merci de partager avec tout le monde le travail que vous faites dans le domaine de la conservation des sols et de l'agroforesterie. Je voudrais vous inviter à visiter notre stand 19 - Agripower Australia, pour en savoir plus sur les avantages de l'engrais silicium pour l'agriculture de conservation, la santé des sols et des plantes et la séquestration du carbone. Veuillez nous laisser un message si vous souhaitez nous rencontrer et parler davantage! www.agripower.com.au

    1. Bonjour Sarah Russel,

       ADIF est très intéressé par votre message et vous confirme notre souhait de vous rencontrer et de parler d'avantage avec agripower Australia. Nous sommes disponible pour un partenariat et une collaboration efficace et de longue durée en faveur de la conservation ,la santé des sols et des plantes des communautés rurales et paysannes et la séquestration du carbone en République Démocratique du Congo en vue de. 

      Merci d'avance

      Barca ELONGO   

  2. Bonjour Sarah Russel,

    Nous sommes très intéressé par votre message et vous confirme notre souhait de vous rencontrez et de parler d'avantage avec agripower Australia.  

    1. Bonjour Barca Elongo, Merci pour votre message. Veuillez partager avec nous une adresse e-mail pour que nous puissions nous connecter et discuter davantage. Ou veuillez nous envoyer un courriel à info@agripower.com.au. Nous avons hâte d'avoir de tes nouvelles. Cordialement, Sarah

  3. Anonymous

    Bonjour Sarah Russell,

    Nous avons le plaisir de vous envoyer nos adresses e-mail et vous souhaitons bonne réception.

    barcaelongo@gmail.com, adifmaniema@yahoo.fr

    Nous espérons que ces adresses e-mail vous seront utiles pour nos prochaines communications.

    Cordiales salutations 

    Barca ELONGO 

  4. Anonymous

    Bonjour Marc, je disait que nous travaillons sur deux sites d'intervention: à Kindu, plus precisement dans le territoire de Kailo et dans la ville e Kinshasa, au plateau de Bateke dans la Commune de Maluku.  

  5. Anonymous

    Je vois que la connexion est coupé, je ne sais pas pourquoi?